Hockey mineur de Plessisville : création de la bourse Patrice-Paré

Par Carol Isabel-jeudi 18 Jan 2018

La bourse qu’offre annuellement l’Association du hockey mineur de Plessisville à un jeune hockeyeur local qui gradue dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec portera désormais le nom de bourse Patrice-Paré.

C’est la façon dont l’organisation a choisi de rendre hommage à ce bénévole hors pair qui est décédé l’automne dernier.

M. Paré a notamment joué, arbitré et a aussi agi comme instructeur du novice au junior à Plessisville et s’était également impliqué bénévolement au niveau d’Hockey Estrie. Le Tournoi provincial pee-wee de Plessisville lui avait même confié la présidence d’honneur en 2016.

Mavrik Bourque est le récipiendaire!

L’Association du hockey mineur de Plessisville a profité de la conférence de presse organisée par le Tournoi provincial pee-wee pour remettre cette année la première bourse Patrice-Paré de 500 $ au joueur de centre des Estacades de Trois-Rivières, Mavrik Bourque.

Le vice-président de l’Association du hockey mineur de Plessisville, Luc Gagnon, n’a pas tari d’éloges à l’endroit de la jeune recrue des Estacades qui a compilé une fiche de 17 buts et de 17 passes en 34 matches cette saison.

«C’est un jeune qu’on dit très mature pour son âge, sérieux et qui démontre une très bonne attitude. Bon patineur, bonne vision du jeu et par surcroît un très bon compteur, il est la fierté de notre hockey mineur et un modèle pour nos jeunes hockeyeurs. Selon les experts du hockey junior, on peut s’attendre à ce qu’il soit repêché tôt lors du prochain encan», a indiqué M. Gagnon en lui souhaitant bon succès.

Quant au principal intéressé, son souhait est de permettre à son équipe de se rendre le plus loin possible en séries. «L’an passé, l’équipe avait été finaliste. Il y a plusieurs vétérans pour nous guider dans le bon chemin. Nous allons perfectionner les petits détails pour être prêt», d’indiquer celui qui, à sa première saison, pivote la première ligne d’attaque.

Au moment d’écrire ces lignes, son équipe occupait le 5e rang au classement général et il restait sept matches à disputer. Si sa première qualité demeure sa vision du jeu, son entraîneur Frédéric Lavoie lui a dit d’améliorer sa force physique et son explosion.

L’an dernier, Mavrik Bourque évoluait avec les Cascades Élites Drummond/Bois-Francs dans la catégorie bantam AAA.